Comment installer son poêle soi-même ?

Cette question est-elle utile ? 7
modèle de poêle à bois

Bien choisir son poêle

Cet hiver vous avez choisi d'opter pour un moyen de chauffage performant et économique : le poêle. Ce système de chauffage se démarque des dispositifs classiques par sa performance et le confort d'utilisation qu'il propose. Son rendement est compris entre 40 % et 80 % lorsqu'il est utilisé avec des bûchettes classiques. Il est estimé à plus de 80 % pour les poêles à granulés.

Sa large gamme de couleurs et de matériaux vous séduira et vous aidera à faire votre choix.

Les différents modèles de poêles

Il existe plusieurs sortes de poêles, adaptés pour tous les usages.

Le poêle à bois

Le poêle à bois est peu polluant et fiable. Son fonctionnement, basé sur le principe de combustion, est simple : lorsque la flamme est allumée, une aspiration se forme grâce au conduit de fumée. Elle aspire alors l'air comburant (le dioxygène présent dans l'air qui favorise la combustion) dans l'appareil.

Attention ! Les entrées d'air doivent être ouvertes au maximum pour pousser les flammes à se développer. Le bois de chauffage du poêle doit également être bien choisi !

Le poêle à granulés

Plus pratiques que les bûchettes, les granulés de bois sont un mode de combustible efficace pour faire fonctionner le poêle. Les granulés, stockés dans le réservoir, sont brûlés. La fumée est alors évacuée par le conduit et la chaleur est ainsi diffusée. Les granulés sont faciles à utiliser et provoquent moins de cendres et de fumée que les bûchettes.

Le poêle à fioul

Il fonctionne sur le principe de combustion. Le pétrole est brûlé pour diffuser la chaleur. Malgré un coût d'utilisation à ne pas négliger, le poêle à fioul est un système de chauffage performant qui chauffe rapidement les pièces. Bémol : ce modèle de poêle peut dégager des odeurs désagréables au démarrage.

Le poêle à pétrole

Souvent utilisé en chauffage d'appoint, le poêle à pétrole fonctionne sur le même principe que le modèle à fioul. Le pétrole est brûlé pour apporter de la chaleur dans votre maison. L'appareil est idéal pour chauffer les petites pièces. Facile à transporter, le poêle à pétrole ne nécessite pas de conduit d'évacuation pour les fumées.

Le poêle à gaz

Plus pratique que les modèles à bois, ce poêle marche sur le principe de combustion. Le gaz utilisé en tant que combustible est brûlé pour diffuser la chaleur. Performance et praticité sont les deux atouts du poêle à gaz. Inutile de le recharger en bûchettes comme le modèle à bois pour garder la chaleur.

Le poêle électrique

Souvent comparé à un radiateur électrique classique, ce modèle de poêle a tout pour plaire. Facile à installer et à utiliser, pas de conduit d'évacuation, pas d'odeurs : tout est là pour louer les mérites de cet appareil. Parfois équipé d'une télécommande, le poêle électrique peut se manipuler à distance. Notez tout de même que son fonctionnement à l'électricité n'est pas très écologique pour l'environnement de votre maison. Ce modèle est également moins autonome que le bois.

Le poêle bio éthanol

Pour une ambiance moderne et design, c'est le modèle idéal. Souvent utilisé en chauffage d'appoint, il fonctionne sur le principe de la combustion. Le combustible, le bioéthanol, est brûlé pour distribuer la chaleur. Facile à installer, le poêle bio éthanol ne nécessite pas de conduit d'évacuation car le combustible ne fume pas et ne provoque pas d'odeur. Ce modèle de poêle est souvent perçu comme un élément de décoration et non comme une solution de chauffage performante.

Bien choisir votre poêle passe aussi par des critères de choix : dimension du foyer, puissance, rendement, design et prix. Posez-vous les bonnes questions lors de l'achat.

Installer mon poêle moi-même

Installer un poêle est une tâche à la portée de tous. En revanche, si vous ne vous en sentez pas capable, faites appel à un professionnel.

Étape 1 : je prépare mon installation

  • Déterminez son emplacement. Placer le poêle au centre d'une pièce à vivre est la meilleure des solutions pour que la chaleur puisse se diffuser de façon homogène. Le choix de l'emplacement se fera aussi en fonction du conduit d'évacuation.
  • Si vous souhaitez placer le poêle contre un mur, laissez un espace de 20 cm à 30 cm pour favoriser la circulation de l'air.
  • Vérifiez que le mur est équipé d'un matériau incombustible pour éviter tout risque d'incendie.
  • Assurez-vous dans la foulée que le sol soit compatible avec l'appareil. Le matériau doit être incombustible et de qualité pour supporter le poids du poêle.
  • Contrôlez l'aération de votre pièce. Pour que l'appareil fonctionne correctement, il faut que celle-ci soit aérée. Des ouvertures vers l'extérieur sont également obligatoires.

Étape 2 : j'installe mon poêle

  • Positionnez le poêle sur l'emplacement prévu en respectant les consignes de sécurité.
  • Vérifiez avec précision que le conduit d'évacuation et celui de l'entrée du poêle sont situés au même niveau. Si ce n'est pas le cas, ajustez-les.

Notre conseil : nous vous recommandons de placer une plaque de protection (incombustible) sous le poêle. Celle-ci assurera une sécurité efficace lors de la mise en marche.

Étape 3 : je raccorde

  • Placez et serrez le raccord sur le conduit d'entrée du poêle.
  • Installez la buse de raccordement. Pour être précis, mesurez avec un mètre la distance entre le conduit d'entrée situé sur le poêle et le conduit de sortie au plafond.
  • Découpez avec une meuleuse et ajustez la buse si besoin.
  • Emboîtez la buse de raccordement entre le conduit d'entrée et de sortie au plafond.

Étape 4 : je passe à la vérification

Votre poêle est installé. Vérifiez les connections et testez l'appareil. Pour une première mise en route, nous vous conseillons d'alimenter le feu avec du petit bois. Des odeurs s'échappent du conduit de raccordement ? Rassurez-vous, le poêle s'habitue simplement au processus de chauffe.

Comment entretenir mon poêle ?

Envie de profiter au maximum de son confort et de sa performance ? Entretenez-le régulièrement (nettoyer la suie sur la paroi, vider les cendres) pour allonger au maximum sa durée de vie.

En effet, comme tous les autres systèmes de chauffage à combustion, le contrôle technique du poêle est obligatoire une fois par an. La révision faite par un professionnel aura pour but de contrôler le fonctionnement et de nettoyer en profondeur l'équipement.

Notre sélection de poêles :

Poêle à bois CAPRI 9kW OCEANIC 4200 watts Chauffage d’appoint - Gaz Butane - Infrarouge - Système sécurisé - 3 puissances TECTRO TGH242R - Poêle à gaz - Infrarouge - 4200 W - Système de sécurité ODS - Allumage Piezo
Par Cdiscount 21 novembre 2016
Cette réponse est-elle utile ? 1