Notre site utilise des cookies pour personnaliser et améliorer votre confort d'utilisation. Consultez notre Déclaration de confidentialité pour en savoir plus ou pour gérer vos préférences personnelles dans notre outil Accepter les cookies. En utilisant notre site, vous acceptez l'usage des cookies.
Comment choisir son radiateur electrique

Comment choisir son radiateur électrique ?

Dans la thématique Bricolage
Radiateur electrique
L’hiver arrive ? N'hésitez plus entre vos grosses chaussettes, doux plaids et appareils à raclette pour vous réchauffer : à vos radiateurs !
Se sentir bien chez soi dépend aussi de la température des pièces : Si vos systèmes de chauffe fonctionnent à l’électricité, le radiateur électrique sera l’appareil essentiel à votre confort. Dîtes adieu à vos anciens appareils qui ne répondent plus aux exigences actuelles d’économie d’énergie et posez-vous les bonnes questions :
  • De quelle chaleur ai-je besoin ?
  • Dans quelle pièce ?
  • À quel moment de la journée ?
Règle n°1 : Ne cédez pas à la facilité. Au moment de renouveler votre installation, ne choisissez pas mécaniquement la même puissance que votre équipement actuel, il existe probablement un modèle moins énergivore à budget raisonnable fait pour vous.

Quelle est la puissance optimale d’un radiateur électrique ?

Trop froid, trop chaud ? Adapter les radiateurs aux dimensions des pièces vaut mieux que de continuer à réchauffer les draps au sèche-cheveux.
Les 5 éléments qui jouent sur la puissance d’un radiateur sont, la fonction de la pièce, le volume, la qualité de l’isolation, le niveau d’humidité ambiant et les températures extérieures hivernales de votre lieu de villégiature (région, altitude) :
1
La température idéale par pièce
Choc thermique au sortir de la salle de bain après une douche brûlante, vous avez l’habitude de réfugier sous votre couette et de vous rendormir. Pour éviter d’être en froid avec votre patron, pensez plutôt à adapter chaque pièce de votre habitation aux températures recommandées :
Pièce Température préconisée
Cuisine 19°C
Salon - Salle à manger 19°C
Chambre 16°C
Bureau 19°C
Salle de bain 22°C
Pièce inoccupée 14°C
2
L’isolation et le niveau d’humidité de votre habitation
Outre la qualité des matériaux isolants, la présence d’un mur mitoyen, l’orientation ainsi que le nombre et les dimensions des surfaces vitrées influencent également le degré d’isolation d’une pièce. Votre maison est mal isolée ou humide ? Ajouter 15% de puissance en plus à contrario si elle est bien isolée, vous pouvez déduire 10% du résultat du calcul de la puissance.

Ne négligez pas l’humidité des pièces : la salle de bain et la cuisine présentent un taux d’humidité supérieur aux autres pièces de la maison. Le radiateur électrique installé dans ces deux endroits devra donc offrir une puissance supérieure.
Le conseil Cdiscount
Une alternative : pour la salle de bain, vous pouvez également opter pour un radiateur sèche-serviettes, très pratique au quotidien.
3
Les températures extérieures
Vous êtes en région montagnarde et vos radiateurs tournent à plein régime 6 mois de l’année ? Après avoir calculé votre puissance de chauffe idéale, il vous sera nécessaire de la majorer de 10% par tranche de 500 m d’altitude.

Au contraire si le soleil cogne sur vos fenêtres la majorité de l’année, vous devrez retenir 5 à 10% sur le résultat du calcul de la puissance.
4
Concrètement, comment calculer la puissance du radiateur électrique ?
Pour atteindre sans difficultés les degrés de confort, il est conseillé de calculer la puissance idéale du futur radiateur électrique. Vous avez toujours détesté les maths ? Nous aussi mais on vous rassure, ce calcul n’est pas si compliqué.

De façon générale, pour une maison de hauteur standard soit 2,50m sans isolation, la puissance nécessaire est de 150 W par m2 tandis qu’une maison mieux isolée aura besoin de 100 W par m2 et les maisons construites après 2000, beaucoup mieux isolées auront besoin que de 70 W par m2.

Selon les estimations voici un récapitulatif par m2 de vos pièces :
Surface pièce Volume en m3
(Pour hauteur de plafond de 2,5m)
Puissance en Watts
Inférieure à 10 m2 25 m3 750 W
10 - 15 m2 35 m3 1000 W
15 - 25 m2 50 m3 1500 W
Supérieure à 25 m2 Supérieur à 55 m3 Supérieure à 2000 W
Le conseil Cdiscount
Le duo : si votre pièce dispose d’une superficie de plus de 30 m2 mieux vaut installer deux radiateurs électriques pour une meilleure diffusion de la chaleur.

Les types de radiateurs électriques

Il existe quatre grandes technologies de radiateurs électriques. Leur différence ? Le mode de distribution de la chaleur :
Radiateur convecteur Radiateur rayonnant Radiateur à inertie Radiateur chaleur douce
Restitution de la chaleur
1 étoile tableau
2 étoiles tableau
3 étoiles tableau
3 étoiles tableau
Montée en température
3 étoiles tableau
3 étoiles tableau
1 étoile tableau
1 étoile tableau
Qualité de l'air
1 étoile tableau
2 étoiles tableau
3 étoiles tableau
3 étoiles tableau
Economie d'énergie
1 étoile tableau
2 étoiles tableau
3 étoiles tableau
4 étoiles tableau
Budget
1 étoile tableau
2 étoiles tableau
3 étoiles tableau
4 étoiles tableau
Avant d’entrer dans les détails, sachez qu’un radiateur est un appareil électrique constitué de 3 éléments principaux :
  • Le corps de chauffe et/ou élément chauffant qui va fabriquer et restituer la chaleur (résistance acier ou film chauffant).
  • La carrosserie qui est l’enveloppe de l’appareil. Elle sert à éviter le contact direct avec l’élément chauffant. Et est aussi de plus en plus un argument esthétique (façade en verre ou en pierre, formes plus sophistiquées etc.).
  • Le thermostat qui est le centre névralgique du radiateur. Il sert à réguler les périodes de chauffe et de repos. Il est de plus en plus souvent accompagné d’une programmation.
Selon les technologies ils conviendront mieux à une pièce qu’à une autre dans votre habitation :
Salon Chambre adulte Chambre enfant Bureau Pièce peu occupée Cuisine Salle de bain
Radiateur convecteur
croix tableau
croix tableau
croix tableau
Panneau rayonnant
croix tableau
croix tableau
croix tableau
croix tableau
croix tableau
Radiateur à inertie fluide
croix tableau
croix tableau
croix tableau
croix tableau
Radiateur à inertie sèche
croix tableau
croix tableau
croix tableau
Radiateur à chaleur douce
croix tableau
croix tableau
1
Le convecteur électrique
Le bon vieux « grille-pain », ça ne vous parle peut-être plus ? Il s’agit de la première génération de radiateur électrique apparue sur le marché. Le radiateur convecteur fonctionne par le biais d’une résistance, d’où le surnom « grille-pain ». L’air ambiant entre par la partie inférieure de l’appareil. Une fois chauffé par la résistance électrique, il remonte avant de ressortir par les grilles supérieures.
Radiateur convecteur electrique
  • La restitution de la chaleur : Le circuit naturel de l’air ambiant passe du bas vers le haut de l’appareil. L’air ressort chaud par la grille supérieure. Bémol, la chaleur générée n’est pas uniforme et chauffe uniquement l’air et non les objets.
  • La montée en température : Malgré une montée en température rapide de l’air ambiant, l’absence d’inertie donne, dès le radiateur convecteur éteint, une sensation de courant d’air froid immédiat car l’air chaud stagne en haut de la pièce.
  • La qualité de l'air : Le radiateur convecteur dessèche l’air il est donc particulièrement déconseillé aux personnes souffrant de troubles respiratoires.
  • La pièce : Procurant une chaleur rapide, ce type de radiateur est suffisant pour la cuisine, la salle de bain ou les pièces peu occupées (entrées, couloirs, chambres d’amis). Evitez toutefois les pièces hautes de plafond. Le radiateur convecteur peut vous être très utile comme source de chaleur d’appoint telle qu’une location temporaire.
  • Le budget : A l’achat il est économique comptez entre de 30 € à 200 € selon les dimensions, la marque et la puissance.
  • Ses plus : Si votre habitation souffre quelques problèmes d’humidité, le radiateur convecteur rendra l’atmosphère de votre pièce plus sèche. Majoritairement petit, il peut convenir à un petit espace.
  • Ses inconvénients : Malgré son prix attractif, à l’usage, il vous coutera cher sur le long terme car gourmand en énergie.

Le conseil Cdiscount
Le nettoyage : pensez à nettoyer votre radiateur convecteur afin d’éviter les risques d’odeur en cas de poussières brûlées et le jaunissement au fil des années.
2
Le panneau rayonnant
Avec le radiateur rayonnant, vous vous sentirez comme sous les rayons du soleil ! Plus technique donc plus intéressant sur le long terme, ce modèle combine les technologies de rayonnement et de convection.
Radiateur panneau rayonnant
  • La restitution de la chaleur : Une plaque de résistance transmet la chaleur à une autre plaque (alvéolée, en verre ou en pierre) qui diffuse une chaleur homogène. Grâce à la fonctionnalité du rayonnement il diffuse la chaleur non seulement à l’air mais aussi aux corps présents dans la pièce que ce soit des objets ou des personnes.
  • La montée en température : Comme pour le radiateur convecteur, malgré une montée en température rapide de l’air ambiant, l’absence d’inertie donne, dès le radiateur éteint, une sensation de froid immédiat car l’air chaud stagne en haut de la pièce.
  • La qualité de l'air : Le radiateur rayonnant chauffant rapidement, il a tendance à assécher l’air et peut créer un effet de condensation.
  • La pièce : Privilégiez les pièces qui n’ont besoin que de quelques heures de chauffe par jour tels que la chambre ou le bureau, la chaleur y sera agréable.
  • Le budget : Pour vous procurer un radiateur rayonnant comptez entre 40 € et 200 € selon les dimensions, la marque et la puissance.
  • Ses plus : Pour un entretien plus aisé, un système antisalissure est disponible en option.
  • Ses inconvénients : Le radiateur panneau rayonnant a besoin d'une grande surface de chauffe pour rayonner au mieux, il est donc plus imposant qu'un radiateur convecteur.
3
Le radiateur à inertie
Pour un confort thermique sans fausse note optez pour un radiateur à inertie qui diffusera la chaleur de façon homogène. Il existe d’ailleurs 2 technologies de radiateur à inertie :

Le radiateur à inertie fluide caloporteur

Ce radiateur possède une huile appelée, fluide caloporteur, chauffée par une résistance. Le fluide circule dans l’appareil tel le circuit d’eau chaude du chauffage traditionnel. Le radiateur chauffe ensuite la pièce par rayonnement.
Radiateur a inertie fluide caloporteur

Le radiateur à inertie sèche

La chaleur est créée par une résistance au contact d’un matériau massif qui peut être :
  • La céramique : Qui bénéficie d’une bonne inertie mais monte en température plus lentement que le fluide caloporteur.
  • La pierre naturelle : Qui accumule particulièrement bien la chaleur.
  • La fonte : Métal lourd qui a l’avantage de restituer parfaitement la chaleur.
Le radiateur à inertie sèche

Même si les performances thermiques des 2 technologies sont similaires sachez que le radiateur à inertie fluide s’apparente à un chauffage central sans avoir à installer toute la tuyauterie.
  • La restitution de la chaleur : Le radiateur à inertie accumule de la chaleur dans un cœur de chauffe (en céramique, en stéatite, en granit, en fonte ou en métal) et la fait ensuite rayonner de manière régulière et importante, sans à-coups, tout au long de la journée. Fini de se réchauffer les pieds froids sur son compagnon, la chaleur est homogène et enveloppante du sol au plafond.
  • La montée en température : Elle est un peu plus longue que les radiateurs convecteur et rayonnant mais permet une redescente de la température également plus lente. Le radiateur stocke la chaleur et la restitue progressivement même une fois le radiateur éteint.
  • La qualité de l'air : Le radiateur à inertie chauffe de manière douce, préservant la qualité de l’air sans l’assécher.
  • La pièce : Il est conseillé d’équiper principalement les pièces de vie (séjours, bureaux, chambres) avec les radiateurs à inertie.
  • Le budget : Comptez 90 € pour un appareil d’entrée de gamme. Les prix peuvent grimper jusqu’à 1000 €, en fonction des dimensions, de la marque, de la puissance et du matériau (céramique, fonte...).
  • Ses plus : Le radiateur à inertie permet de chauffer de manière plus pérenne sans que cela n’ait d’impact sur votre facture d’électricité ! Le radiateur à inertie est aussi plus silencieux.
  • Ses inconvénients : Le radiateur à inertie restitue la chaleur des 2 côtés, il est donc indispensable d’installer un isolant entre le mur et le radiateur au risque de perdre inutilement de la chaleur.
4
Le radiateur à chaleur douce
Le radiateur à chaleur douce fait partie de la famille des radiateurs à inertie. Dit aussi radiateur « double technologie », il est doté d’un double corps de chauffe représentés par 2 résistances qui procurent un confort thermique optimal.
Le radiateur à chaleur douce
  • La restitution de la chaleur : La 1ère résistance chauffe la façade du radiateur qui propage ensuite la chaleur par rayonnement. Tandis que la seconde résistance chauffe le matériau massif qui se trouve à l’arrière du radiateur. Ce matériau à la particularité de pouvoir conserver la chaleur qu’il restitue de manière progressive.
  • La montée en température : La température augmente rapidement dans la pièce.
  • La qualité de l'air : Le radiateur à chaleur douce n'assèche pas l'air et n'altère pas le taux d'humidité ambiant de la pièce.
  • La pièce : L'installation du radiateur à chaleur douce est contre indiquée dans une pièce où la montée rapide en température est nécessaire sur un temps très court. Le bénéfice principal de la restitution de la chaleur ne serait alors d'aucun intérêt.
  • Le budget : La technologie plus récente et plus complexe rend le prix de départ plus élevé qu’un radiateur convecteur, rayonnant ou à inertie mais il permet de réaliser des économies énergétiques appréciables par la suite. Il représente donc un excellent investissement, surtout s’il est combiné à un thermostat programmable.
  • Ses plus : Grâce à la seconde résistance, la chaleur continue de se diffuser même le radiateur éteint permettant ainsi des économies d'énergie. Ils également la particularité de présenter des designs modernes.
  • Ses inconvénients : Principalement son prix de départ, plus élevé que les autres technologies mais aussi son encombrement.

Un confort thermique maitrisé : Le thermostat et la programmation du radiateur électrique

Le nerf de la guerre, les économies ! Pourquoi devrions-nous chauffer notre habitation pendant que l’on n’y est pas ?
Il s’agit donc de pouvoir chauffer seulement selon ses besoins et pour cela il est nécessaire de programmer son radiateur selon son rythme de vie. La fonction principale du thermostat est de déterminer le déclenchement ou l’arrêt du radiateur selon la température ordonnée.
Thermostat mécanique Thermostat électronique Thermostat numérique
Précision +/- 2°C +/- 0,5°C +/- 0,1°C
1
Le thermostat mécanique
Il tend à disparaitre sous le joug des nouvelles règlementations thermiques. Il a la capacité de maintenir la température à plus ou moins 2°C.
2
Le thermostat électronique
Désormais présent sur l’ensemble des radiateurs électriques vendus sur le marché français. Il parvient à maintenir la température à 0.5°C près selon la température sélectionnée : un véritable atout contre la surconsommation.
3
Le thermostat numérique
Egalement appelé « programmation ». La programmation permet de faire des économies d’énergie significatives si tant est qu’elle soit bien configurée pour coller à la vie de l’habitat. Une programmation libre permettra d’être encore plus précis à 0.1°C.
4
Le thermostat sans fil
Pour un confort thermique sans fausse note, la meilleure solution reste de choisir un thermostat muni d’une entrée avec fil pilote, la plupart des radiateurs électriques en sont d’ailleurs aujourd’hui équipés.

Son rôle ? Centraliser la gestion des radiateurs de votre habitation et réguler leur température pour vous faire réaliser des économies de chauffage.

Le fil pilote, que l’on peut qualifier de programmateur externe, s’installe dans les radiateurs et doit être relié à un boitier fixé au mur et raccordé à votre panneau électrique.

Selon le modèle, il peut piloter vos radiateurs reliés par fil pilote à une seule et même température ou bien à différentes températures selon la pièce.
Une fois installé, vos radiateurs réglés obligatoirement sur mode « Auto » ne doivent être gérés qu’à partir du boitier central. L’allumage et l’extinction depuis le radiateur risqueraient de l’endommager.

Le conseil Cdiscount
Une histoire d’isolation : rien ne sert de mettre toutes ses économies dans un bon système de chauffe si l’isolation de la maison n’est pas idéale. Alors pensez au double ou triple vitrage qui vous aideront à conserver la chaleur.

La forme et les dimensions d’un radiateur électrique

Des contraintes d’espace ou des envies de déco, la forme et les dimensions de votre radiateur peuvent vous orienter pour votre choix final. Il en existe aujourd’hui quatre que l’on peut retrouver sur toutes les technologies de radiateur électrique existantes :
1
Le radiateur électrique horizontal
Il reste pour l’instant le meilleur ami des ménages, le radiateur électrique horizontal s’adapte à tous les recoins d’une pièce. Il peut recouvrir tout un mur se loger sous une fenêtre. Les dimensions standards sont 1 m de longueur sur 60 cm de largeur.
2
Le radiateur électrique vertical
Pensé pour les murs les plus étroits, le radiateur électrique vertical trouvera sa place dans les espaces volumineux à hauteur de plafond importante. Il mesure en moyenne 90 cm à 2 m de haut et 35 cm à 80 cm de large.
3
Le radiateur électrique bas
Idéal pour les pièces en sous pente où les autres radiateurs ne pourraient trouver leur place. Les radiateurs électrique bas peuvent également être installés sur un mur d'allège, sous une fenêtre. Peu encombrant, ils ne mesureront pas plus de 40 cm.
4
Le radiateur électrique plinthe
Idem que pour le format bas, les radiateurs électrique plinthe répondront à vos contraintes d’espace. L’air est réchauffé au sol puis monte par convection et chauffe les murs. La sensation de paroi froide et l’humidité est donc minimisée. Une fois chauffés, les murs rayonnent dans la pièce pour vous réchauffer. Leur hauteur standard né dépasse pas 20 cm.

Les options d’un radiateur électrique

Outre la protection contre la surchauffe et la position hors gel généralement par défaut sur les radiateurs, vous pouvez choisir des fonctionnalités en option sur votre radiateur :
1
La détection de présence
Pratique, le système de détection d’occupation régule automatiquement la température en fonction de la présence ou de l’absence de personne dans la pièce. Un véritable gain d’économie au quotidien !
2
La détection de fenêtre ouverte
Vous aérez votre pièce ? Le radiateur se met immédiatement à l’arrêt afin d’éviter toute consommation inutile.
3
L'indicateur de consommation
Ce boitier ingénieux mesure la consommation électrique de vos radiateurs. Celle-ci s’affiche instantanément sur son écran. Vous pouvez ainsi parfaitement contrôler chaque poste afin d’optimiser vos dépenses énergétiques.
4
Le pilotage par smartphone
La connectivité est le summum de la gestion de vos appareils, encore plus facile et précise de vos appareils de chauffage, optez pour le pilotage par smartphone et gérez vos radiateurs à partir de n’importe quel endroit. Souvent les appareils équipés de cette fonction disposent également d’un indicateur de consommation.
5
La sécurité enfant
Le système permet de verrouiller les boutons de commande et empêche que l’enfant ne se brûle.

Les règles de sécurité d’un radiateur électrique

Une mauvaise surprise est vite arrivée lorsqu’il s’agit installation ou un mauvais entretien Pour éviter toute voici les points essentiels à respecter :
1
Les normes
Tout premièrement veillez à opter pour un radiateur électrique portant la mention NF. Cela vous assurera que l’appareil respecte les normes de sécurité en vigueur et garantit un produit de qualité et fiable.
2
La fixation du radiateur électrique
Les radiateurs doivent être fixés au mur et non mobile.
3
Les distances de sécurité
Un feu peut vite se déclarer si les distances de sécurité ne sont pas respectées. Nous vous conseillons donc de respecter une distance minimale entre le radiateur électrique et les matériaux combustibles qui peuvent l’entourer.

Le mot de la fin : vous n’êtes pas seul face à votre choix !

Rassurez-vous, vous n’êtes pas laissés à vous-même : Le chauffage électrique est régulièrement soumis à des évolutions de règlementations (RT 2012, RT2015, RT2018 etc.) qui tendent à rendre les appareils de plus en plus performants et de moins en moins énergivores. Elles contribuent à faire disparaître les technologies non respectueuses de l’environnement.

Ces produits devraient vous intéresser :

Vos avis sur ce guide :

0 avis
0/5

Partagez-le :

Les articles conseils
×

Faites découvrir ce guide à un(e) ami(e)


    Renseignez les adresses e-mail de vos amie(e)s:
    (destinataire@exemple.fr)

    Les e-mails de vos amis ne seront pas utilisés pour des opérations promotionnelles, ni communiqués à aucun partenaire de Cdiscount.com


    Renseignez vos coordonnées
    Votre message

      * Champs obligatoires

      }