Notre site utilise des cookies pour personnaliser et améliorer votre confort d'utilisation. Consultez notre Déclaration de confidentialité pour en savoir plus ou pour gérer vos préférences personnelles dans notre outil Accepter les cookies. En utilisant notre site, vous acceptez l'usage des cookies.

Cuisine ouverte : que faut-il savoir avant de casser une cloison ?

Cette question est-elle utile ? 3
cuisine ouverte sur salon, canapé 3 places à roulettes , fauteuil 2 places à roulettes, table basse à roulettes, table à manger avec 3 chaises, cheminée

1. Votre mur peut dissimuler des canalisations

Vous avez envie de séparer l'espace de votre cuisine ? Quelle bonne idée ! Lorsque vous avez songé à supprimer le mur qui sépare votre cuisine de votre salon, vous avez sûrement eu le (bon) réflexe en vérifiant si le mur est porteur ou pas. Même si le mieux est de se référer aux plans de votre bâtisse, le fait d'obtenir un son creux en tapotant contre le mur, a dû vous indiquer que vous aviez bien une cloison, facile à détruire donc. Pour info, un mur porteur (que seul un professionnel peut abattre) se différencie également par son épaisseur (de 20 à 30 cm contre 10 cm pour une cloison).

Si cette étape est indispensable, elle n'est pas la seule. Sachez que des canalisations peuvent passer dans votre mur, si c'est le cas, la tache sera plus compliquée car il faudra détourner les tuyaux. Vous devez donc passer le mur au détecteur avant de commencer.

Vous vivez en appartement ? Vous n'avez pas à soumettre votre envie au vote de la copropriété (dès lors que c'est une cloison) puisque ça n'impacte pas les parties communes. En revanche, si vous êtes locataire, ne décidez rien sans votre propriétaire, vous risqueriez de payer des frais de remise en état.

2. Attention, votre plafond peut s'affaisser

Une cuisine à la décoration atypique, on dit oui mais attention : avant de vous lancer dans la casse, pensez aux effets et possibles chocs que cela peut entraîner dans le reste de votre intérieur. On pense particulièrement au plafond. Même si vous n'abattez pas un mur porteur (dans ce cas-là, c'est tout votre intérieur qui risque de s'effondrer), il est important de ne pas violenter vos murs. L'idéal est d'étayer le plafond (le renforcer à l'aide d'étais) pendant l'opération pour éviter un affaissement.

3. Vous allez (très probablement) en mettre partout

Même si vous abattez votre cloison le plus proprement possible, il va y avoir de la poussière, des gravats qui tombent et donc autant de risques d'abîmer vos meubles mais aussi le sol. Ne limitez pas la pose des bâches à la zone de travail. Protégez l'ensemble des meubles de la pièce (canapé, buffet, tapis...) et multipliez les couches pour éviter d'avoir des chocs dans votre parquet. De même que si vous avez du carrelage dans la cuisine, attention à ne pas casser un carreau au passage.

4. Prévoyez un budget spécial réunification de l'espace

Il est important d'avoir un projet défini avant de se lancer. Faire de la place n'est pas sans conséquences. Votre tâche ne se limite pas à casser un mur et ramasser les débris. Il y a toute une partie de réunification de l'espace à gérer.

Vous allez avoir deux sols qui ne s'accorderont pas forcément ensemble. Vos meubles de cuisine risquent de détonner, une fois visibles depuis votre salon... Pour éviter de déchanter ou de mettre plus de temps que prévu à aménager votre nouvel espace, listez tout ce qu'il y aura à faire :

  • Changer la circulation de la pièce

Une fois cette cloison abattue, c'est tout l'espace qui doit être repensé. Vous pouvez placer un îlot central ou un bar, installer la table de la salle à manger à cheval entre la partie cuisine et le salon... Bref, ne vous limitez plus à l'ancienne configuration. Un bon conseil, pour que ce changement fonctionne, il est important de ne pas laisser un grand espace vide au milieu.

  • Harmoniser les deux univers

Il est possible que la décoration de votre salon ne matche pas du tout avec celle de la cuisine. Et pour cause, elles ont chacune étaient créée de manière indépendante. Sauf qu'aujourd'hui, l'idée est de créer une unité.

Au sol, vous avez deux options, choisir un revêtement que vous faites courir sur toute la surface ou changer uniquement le sol de la cuisine pour qu'il s'adapte à celui du salon. Nous avons une préférence pour un seul revêtement, tout simplement parce que c'est une très bonne ruse pour donner une impression de grand espace. En revanche, ça peut avoir un coût plus important.

Si vous avez un petit budget, vous pouvez recouvrir le sol de la cuisine d'un vinyle (pas cher et très résistant) en misant sur une imitation de sol métallisé ou de carrelage rétro.

Les murs de la cuisine peuvent se démarquer, en revanche, ils doivent impérativement s'accorder à la déco du salon, au risque d'avoir un résultat décevant. Si cette dernière est scandinave, évitez les couleurs trop exotiques, par exemple.

Votre budget n'intègre pas l'achat de nouveaux meubles de cuisine ? Et pourquoi ne pas miser sur un bon relooking. Une valeur sûre : le blanc (ou blanc cassé) et le bois clair. Repeignez votre mobilier dans une teinte neutre et troquez vos poignées de placards rétro contre des barrettes métallisées pour un intérieur plus moderne.

Découvrez notre sélection :

Paravent rétractable 300 x 160 cm store taupe latéral enroulable ULTRA Meuble bas de cuisine L 60 cm - Décor chêne gris mat ULTRA Meuble bas de cuisine L 60 cm avec plan de travail inclus - Décor chêne foncé
Par Cdiscount 19 mai 2017
Cette réponse est-elle utile ? 0
}