Notre site utilise des cookies pour personnaliser et améliorer votre confort d'utilisation. Consultez notre Déclaration de confidentialité pour en savoir plus ou pour gérer vos préférences personnelles dans notre outil Accepter les cookies. En utilisant notre site, vous acceptez l'usage des cookies.
compresseur

Comment bien choisir son compresseur ?

Dans la thématique Bricolage
Le compresseur est un des outils les plus appréciés des bricoleurs et des ouvriers. Simple d’utilisation et polyvalent, il est adapté pour de très nombreux travaux, que ce soit chez soi, dans un atelier ou sur un chantier. Cependant, ce n’est pas un équipement anodin et il peut être difficile de faire le bon choix. Voici un petit guide pour y voir plus clair.

Qu’est-ce qu’un compresseur et comment fonctionne-t-il ?

Première question que les néophytes se posent souvent : comment fonctionne un compresseur? Le fonctionnement d’un compresseur d’air n’est pas si compliqué que cela à comprendre : un moteur électrique ou thermique actionne un cylindre (parfois plusieurs), qui comprime de l’air dans une cuve étanche et jusqu’à parvenir à la pression souhaitée. Ce rassemblement du moteur et du cylindre se nomme le groupe de compression. Une fois la pression recherchée atteinte, le moteur s’arrête et l’air comprimé peut être utilisé pour actionner un ou plusieurs outils
shema de principe compresseur
Il faut cependant apporter quelques précisions. Dans un premier temps, certains modèles n’ont pas de cuve, tels que les compresseurs portatifs électriques, dont le moteur est constamment en action pour délivrer de l’air sous pression. Ensuite, les groupes de compression, et en particulier les cylindres, sont soit fabriqués en aluminium, soit en fonte, et cette dernière présente l’avantage d’être plus efficace.
Il est alors important de retenir quatre paramètres essentiels pour comprendre le fonctionnement d’un compresseur :
  • Le débit d’air en l/m (en m3/h) : il indique quelle quantité d’air pourra être restituée à l’utilisation. Elle est corrélée à la puissance du moteur et au volume de la cuve, et elle constitue la caractéristique la plus importante à retenir. Plus ce débit est élevé, plus il permet de réaliser des tâches demandant de gros volumes d’air, tels que le sablage par exemple.
  • La puissance du moteur exprimée en chevaux : cela se traduit par la capacité à aspirer et restituer l’air sous pression. Un moteur puissant peut alors aspirer plus vite et compresser plus rapidement et plus fortement l’air. Les moteurs thermiques sont à ce titre bien plus performants que les électriques, mais ces derniers ont aussi leurs avantages : ils sont bien moins encombrants et bien plus simples d’utilisation et d’entretien.
  • Le volume de cuve en m3 : ce paramètre, simple à comprendre, indique la capacité de la cuve à stocker l’air compressé.
  • La pression en B (bars) : plus elle est élevée, plus cela permet de réaliser des tâches exigeantes, notamment l’usage d’outils pneumatiques destinés aux professionnels. Pour les particuliers et les besoins occasionnels, une pression de 6 à 8 bars est largement suffisante.
description compresseur

Les différents modèles de compresseurs

Il existe trois grandes catégories de compresseurs à ce jour, chacune correspondant à un type de fonctionnement propre : les modèles portatifs, monocylindres, bicylindres et enfin tricylindres.
1
Modèle portatif

compresseur portatif

Ce type de modèle est parfaitement adapté pour une utilisation ponctuelle, et il se range très facilement dans le garage, la cabane à outils, ou encore dans le coffre de votre voiture. Le plus souvent équipé d’un moteur électrique que l’on peut relier au réseau ou à l’allume-cigare, il sert essentiellement à la pression des pneus des vélos, motos ou voitures, quelques brèves missions de nettoyage, au collage, ou encore à l’agrafage.

Outre son encombrement réduit et son utilité dans diverses tâches simples de bricolage, il présente l’intérêt d’être peu énergivore et de ne nécessiter presque aucun entretien. Un ensemble de qualités le rendant particulièrement intéressant pour le grand public, associé à un prix d’achat et un coût d’utilisation réduits.
  • Débit limité, mais suffisant pour des usages modérés ;
  • Petite cuve (20 litres au plus), voire aucune.

2
Modèle monocylindre

compresseur monocylindre

C’est ici le modèle le plus courant chez les bricoleurs expérimentés et quelques professionnels. Adapté à des travaux plus importants ou sur de plus longue durée, le groupe de compression est doté d’un moteur généralement thermique qui actionne un cylindre unique. Il permet ici de réaliser la très grande majorité des tâches que l’on peut attendre d’un compresseur : gonflage, perçage, burinage, peinture, sablage, ponçage et, évidemment, l’utilisation d’outils pneumatiques (pistolet cloueur ou à peinture, ponceuse, marteau-piqueur, etc.).

Il est surtout intéressant pour les passionnés de bricolage ayant de gros besoins ou pour des professionnels.
  • Puissance modérée à forte (allant jusqu’à 7 chevaux) ;
  • Pression pouvant atteindre les 12 bars ;
  • Débit continu et cuve d’une capacité pouvant aller jusqu’à 500 litres.

3
Modèle bicylindre, tricylindre et plus

compresseur bicylindre, tricylindre et plus

Ces modèles sont les plus performants, mais aussi les plus onéreux. Et pour cause : destiné aux professionnels, ce genre de compresseur de grosse capacité et très puissant est adapté à des besoins très importants, notamment pour alimenter un réseau d’air comprimé. Il est parfaitement adapté pour des missions de carrosserie, de peinture, de mécanique, de gros travaux de nettoyage, etc.
  • Très puissant, pouvant alimenter un réseau d’air comprimé ;
  • Pression élevée, pouvant aller jusqu’à 13 bars ;
  • Débit continu et cuve atteignant les 500 litres.

Quel modèle choisir selon ses besoins ?

Maintenant que l’on sait quels modèles sont proposés sur le marché, il convient d’identifier lequel correspond à vos besoins. Et l’on peut classer ces besoins de ceux qui seraient occasionnels jusqu’aux exigences professionnelles, en passant par des modèles adaptés à un usage régulier :
En fonction de vos réponses, vous arriverez à déterminer plus précisément quelle est votre tablette idéale.
  • Les modèles à usage occasionnel : dans un tel contexte, un compresseur portatif sera parfaitement adapté aux besoins ponctuels du foyer. Gonfler les roues des vélos de la famille, vérifier la pression des pneus de la voiture, brancher un pistolet à peinture, agrafer, clouer ou coller des objets, ou juste faire de petits travaux de nettoyage… Il convient à la plupart de ces missions. C’est non seulement le plus simple à employer parmi la plupart des compresseurs, mais c’est aussi le moins coûteux à l’achat et à l’utilisation. Très peu encombrant, il se range facilement.
  • Les modèles à usage régulier : pour les bricoleurs expérimentés et aux besoins étendus, ou même pour satisfaire des contraintes professionnelles mobiles, les modèles monocylindres sont à privilégier. Disposant d’une cuve allant de 50 à 150 litres et d’un débit suffisamment élevé, ils sont le plus souvent mobiles et permettent de réaliser des tâches avec des besoins soutenus en puissance. Ils sont également fréquents sur les chantiers, quand un compresseur plus puissant est inadapté.
  • Les modèles à usage professionnel : ce type de compresseur est généralement fixe ou sur remorque, et il propose une cuve supérieure à 150 litres minimum. D’une puissance et d’un débit élevés, il convient très bien aux gros travaux et à l’alimentation de plusieurs outils pneumatiques simultanément. Un modèle idéal pour les carrossiers, ouvriers sur chantier utilisant de l’outillage pneumatique (clé à choc, marteau pneumatique, meule, sableuse, ponceuse…), ou encore les ateliers de mécanique.

Quelques conseils d’utilisation

Conseils pour une utilisation optimale :
  • Pour les modèles disposant d’un moteur thermique, penser à vidanger l’huile de ce dernier, et ce une fois par an, surtout en cas d’utilisation régulière.
  • Pensez à nettoyer le filtre à air régulièrement. L’air environnant le compresseur est souvent chargé de poussières. Or, c’est cet air qui est aspiré par le compresseur pour remplir la cuve, ce qui encrasse progressivement le filtre à air et réduit son efficacité au fil du temps.
  • Pensez à purger le réservoir, surtout avant une période d’inactivité. Comprimer de l’air humide produit de la condensation à l’intérieur du réservoir. Et la présence d’eau dans ce dernier peut oxyder le métal ou geler l’hiver, et entraîner une fragilité de la cuve pouvant conduire à la panne ou à un accident. Les réservoirs des compresseurs sont équipés d’une vis de purge généralement située sous la cuve.
  • Quelques accessoires de sécurité sont à prévoir. Le plus évident est une protection auditive, sous forme de casque antibruit ou de bouchons d’oreilles, quel que soit le modèle de compresseur utilisé. Ensuite, tout dépend évidemment du type de travaux et de leur intensité.
Que l’on souhaite gonfler ses pneus, sabler, poncer ou peindre une carrosserie, le compresseur sera le parfait outil pour cela. Mais avant de choisir entre un portatif, un monocylindre ou un bicylindre, la première question à se poser sera : quelle sera son utilisation et surtout, à quelle fréquence va-t-on s’en servir ?

Vos avis sur ce guide :

0 avis
0/5

Partagez-le :

Les articles conseils
  • Comment faire une ouverture dans un mur porteur ?Vous pensez réaménager votre maison et vous avez besoin d'abattre une cloison pour faire une ouverture dans le salon ? Comment procéder si vous avez affaire à un mur...
    Vu par 12 personnes
    23
  • Comment relooker son carrelage ? Marre de ces carreaux démodés ou trop classiques ? Que ce soit dans la cuisine, dans la salle de bain ou le salon, ils peuvent complètement gâcher le style de la piè...
    Vu par 12 personnes
    8
  • Comment réparer un carrelage fissuré ?Outre son aspect négligé, un carrelage abîmé peut très vite devenir dangereux. Pour éviter toutes sortes d'accidents et rendre à vos sols ou murs carrelés leur lustr...
    Vu par 12 personnes
    26
×

Faites découvrir ce guide à un(e) ami(e)


    Renseignez les adresses e-mail de vos amie(e)s:
    (destinataire@exemple.fr)

    Les e-mails de vos amis ne seront pas utilisés pour des opérations promotionnelles, ni communiqués à aucun partenaire de Cdiscount.com


    Renseignez vos coordonnées
    Votre message

      * Champs obligatoires

      }