Notre site utilise des cookies pour personnaliser et améliorer votre confort d'utilisation. Consultez notre Déclaration de confidentialité pour en savoir plus ou pour gérer vos préférences personnelles dans notre outil Accepter les cookies. En utilisant notre site, vous acceptez l'usage des cookies.

Comment choisir son téléviseur ?

Cette question est-elle utile ? 263
choisir télévision

Terminé la télévision hertzienne et les mots croisés du Télé 7 Jours. La télé est devenue tour à tour plate, numérique, géante et connectée. Pour ne pas rester bouche bée devant le choix qui s’offre à vous, posez-vous d’abord quelques questions faciles :

« Une télé, où ça ? » : quelle pièce, quelle orientation, quel emplacement sera le meilleur écrin pour votre écran ?

« Une télé, pour quoi faire ? » : et vous, vous êtes plutôt café devant le JT, cinéphile, gamer ou du genre à surfer sur Internet pendant des heures sur un maxi écran ?

De ces questions dépendront vos choix sur les critères clés : la taille de l’écran, le design, la qualité de l’image, l’utilité des ports et les options qui complèteront éventuellement votre panoplie.

L’ergonomie du téléviseur

1. La taille d’écran idéale pour votre téléviseur

La taille d’écran se définit par la longueur de la diagonale de l’écran. Elle s’exprime en cm ou en pouces (symbole ''). Ne vous acharnez pas à mesurer la taille de votre pouce droit et à compter combien de pouces côte à côte compte la diagonale de votre écran, vous risqueriez d’y laisser des traces de doigts.

1 pouce = 1'' = 2,54 cm : Une bonne vieille règle de trois et le tour est joué, on vous donne un exemple, 55” = 55 x 2,54 = 140 cm

Les dimensions du téléviseur

Lorsque vous vous lancez dans le choix de la taille d'un écran, il faut observer plusieurs critères :

  • La distance de recul : en fonction de la taille, il y a un recul minimum à respecter pour le confort de vos yeux. Notez que la distance de recul recommandée varie du simple au double selon la définition de l’écran.
  • La pièce dans laquelle sera installée la télévision : une télévision 55'' dans une cuisine, n’est pas idéalement adapté, veillez plutôt à la choisir proportionnellement à la taille de la pièce. Un séjour spacieux ? Faîtes-vous plaisir avec un écran tout aussi imposant.
  • L’usage de la télévision : amateur de grands frissons ? Plongez-vous dans le cœur de l’action avec un écran à taille humaine. A l’inverse, si vous n’allumez votre écran que pour le journal de 20h, choisissez un téléviseur plus petit.


Le coup de pouce Cdiscount : vous êtes un professionnel de la restauration ?

Un futur grand évènement sportif bousculera la foule dans votre établissement ? Pour que chacun profite du spectacle à sa juste valeur, privilégiez un écran minimum de 65''.


Le recul minimum à respecter

2. Le design du téléviseur

La bonne vieille télé cubique et son antenne ne sont plus que des lointains souvenirs. Place aux designs tous plus recherchés les uns que les autres.

a. Le cadre du téléviseur

De plus en plus de TV sont réduites à leur plus simple expression, avec seulement la présence d’une fine bordure entourant l’image. Si le cadre noir a assurément la côte, vous pouvez également le trouver en chromé ou en blanc. À vous de voir quelle couleur se marie le mieux avec votre intérieur.

b. L'épaisseur de l’écran du téléviseur

L’épaisseur est comprise entre 1 et 4 cm. Elle n’a pas vraiment d’importance si vous comptez poser le téléviseur sur un meuble. En revanche, si vous ambitionnez de l’accrocher à un mur, mieux vaut choisir le modèle le plus fin possible.

c. Et le dos du téléviseur ?

À moins d’avoir développé une passion pour les ports, les fils et les aérations, vos yeux sont d’ordinaire rivés sur la face avant de la télé. Toutefois, il existe de plus en plus de modèles pensés pour être placés au milieu d’un salon, et qui bénéficient en conséquence d’un design soigné, aussi bien de face que de dos.

d. Posé sur un meuble ou fixé au mur ?

Pour un fini discret ou design, choisissez un support qui répondra à vos envies déco.

  • Sur pied : modulez à votre convenance la hauteur de votre téléviseur.
  • Sur support mural : pour un effet garanti, faîtes de votre téléviseur un tableau à part entière.

e. Un téléviseur incurvé ou pas ?

Si vous avez connu les écrans cathodiques, vous saurez apprécier l’évolution subie par les téléviseurs. L’écran plat ou « flat » est idéal pour le gain de place. Facile à installer sur un meuble ou au mur, se fait discret et élégant dans les petits comme grands espaces.

Sur les écrans incurvés, la courbure permet à l’œil de l’utilisateur d’être à égale distance de chaque point de l’écran. Ce qui favorise en théorie l’immersion. Certains y sont sensibles, d'autres ne voient aucune différence. Par ailleurs, le design novateur et moderne des TV incurvées est très prisé : pour un coût équivalent à celui d’un écran plat, offrez-vous un petit plaisir des yeux ! Précisons toutefois qu’il est contre-indiqué d’accrocher un écran incurvé à un mur.


Le coup de pouce Cdiscount :

Préférez positionner votre téléviseur dos à la fenêtre, ainsi vous ne serez pas gêné par les reflets.


3. Quelques TV qui jouent la carte de la différence

Les constructeurs ont beau se démener, le design des téléviseurs varie peu. Qu’est qui ressemble plus à un grand rectangle noir qu’un autre grand rectangle noir ? Néanmoins, certains fabricants parviennent tout de même à se démarquer grâce à quelques astuces.

Avec Philips et sa technonolie Ambilight, c’est son et lumière. Plutôt que de s’attaquer au design, le fabricant a placé des diodes de couleurs tout autour du cadre. Ces diodes prennent la couleur de l’image au bord de l’écran et la « prolongent » en quelque sorte sur les murs autour du TV.

La qualité d’image et de son du téléviseur

1. La qualité d’image du téléviseur

Une qualité d’image optimale permet de tirer le meilleur parti des différentes sources Haute Définition propres au téléviseur telles que les consoles de jeu, les récepteurs TNT HD ou les lecteurs Blu-ray. Elle dépend notamment de 3 facteurs : la technologie, la définition et la fluidité de l’image.

a. Quelle technologie choisir ? (LED, QLED ou OLED)

Au commencement était le plasma, une technologie utilisant l’électricité pour illuminer un gaz. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et le plasma s’efface petit à petit du paysage au profit de la technologie LCD. Depuis ces deux dernières années, c’est l’OLED qui a le vent en poupe pour faire vivre la TV autrement.

  • LED, l’évolution du LCD : la grande majorité des téléviseurs aujourd’hui dans les rayons sont des modèles LED, qui n’est rien d’autre qu’une évolution du LCD. Une évolution de taille, car elle a consisté à remplacer les épais tubes fluorescents dans les premières générations de LCD par de petites diodes blanches. La technologie LED a permis d’obtenir des écrans moins épais et de profiter d’un meilleur éclairage.
  • L’OLED et son contraste exceptionnel : plus moderne, la technologie OLED propose des pixels qui s’allument et s’éteignent indépendamment et à la demande. Cette méthode permet aux constructeurs de proposer des produits plus fins et qui consomment moins. L’OLED offre également des contrastes exceptionnels et jamais vus auparavant, avec un rendu des noirs parfait, une merveille à domicile.
  • Le QLED, la réponse de Samsung : le premier constructeur mondial de téléviseur, a décidé de ne pas adopter la technologie OLED, mais plutôt de perfectionner sa propre technologie : le QLED. Les deux noms ont beau être proches, le QLED s’avère plutôt être une amélioration notable et sensible de la bonne vieille techno LCD-LED. Le QLED permet d’offrir un panel de couleurs plus large et plus juste, ainsi qu’une luminosité très élevée.

b. La netteté d’image ? Tout est question de définition

Une image sur votre écran est constituée d’une infinité de points appelés pixels. Plus il y a de pixels, plus l’image est nette. La définition d’un écran se caractérise par le nombre de pixels qui le composent. Pour obtenir ce nombre, on multiplie le total des pixels qui se trouve sur la ligne verticale par ceux qui se trouvent sur la ligne horizontale. Actuellement, 3 types de définition se partagent le marché des téléviseurs : la HD, la Full HD et l’Ultra HD dit également 4K.

La définition du téléviseur
  • La HD : les téléviseurs Haute Définition sont aujourd’hui démocratisés et sont désormais présentés comme les entrées de gamme de la majorité des constructeurs. Présentant une résolution minimum de 1 280 x 720 pixels, elle permet de regarder un écran à une distance minimale de 5 fois sa hauteur sans être gêné par les pixels.
  • La Full HD : standard des téléviseurs milieu haut de gamme d’aujourd’hui, il représente le meilleur rapport qualité/prix.
  • La 4K ou Ultra HD : C’est la nouvelle vague de définition sur laquelle surfent les constructeurs. La 4K, comme son nom l’indique presque, permet des définitions 4 fois supérieures à celle du Full HD. Pour tirer le meilleur d’un téléviseur 4K, il faut le nourrir de contenus vidéo eux aussi en 4K. Vous en trouverez beaucoup du côté des services de streaming vidéo comme Netflix ou OCS. De nombreux smartphones proposent d’ores et déjà de filmer en UHD-4K.

Si la différence de qualité entre l’Ultra HD et la Full HD est flagrante sur les grandes tailles, elle est un peu moins marquée sur les plus petites tailles d’écran. Ainsi, si vous êtes à la recherche d’un petit téléviseur d’appoint, que vous n’allez utiliser que rarement, ou uniquement pour regarder le JT et des émissions de TV, un modèle Full HD peut faire l’affaire.


Le coup de pouce Cdiscount : « Résolution », une question de définition

En bon français, il faut parler de « définition », et non de « résolution ». Ce dernier terme est employé chez nous dans sa signification anglaise. Pour faire simple, en langue française, la définition est un produit – 1920 x 1080 pixels par exemple -, alors que la résolution est le résultat de ce produit, soit 2 millions de pixels ici.


c. Le HDR pour les nuls

Le HDR, tout le monde en parle. Mais pour le commun des mortels, il s’agit d’un obscur acronyme de plus. Pourtant, cette nouvelle technologie empruntée à l’univers de la photographie a un véritable impact sur la qualité d’image.

Qu’est-ce que le HDR ? Qu’est-ce que cela apporte vraiment ?Cet acronyme pour High Dynamique Range propose un rendu plus naturel sur les vidéos, avec des images à la fois plus sombres ou plus lumineuses au besoin, avec des zones ni délavées ni surexposées et des détails jamais « bouchés ». En clair : tout est fait ici pour se rapprocher de la plage dynamique de l’œil humain. Les vidéos offrent donc un rendu plus proche de la réalité.

Si vous entendez le terme « bits » comprenez que plus un téléviseur a de bits plus il reproduit les couleurs réelles.

d. La fluidité de l’image

Elle se définit par le taux de rafraîchissement qui représente le nombre d’images que peut afficher en une seconde un écran (TV, moniteur de PC, etc.). Plus le chiffre du taux de rafraîchissement est élevé, plus on obtient un mouvement fluide et naturel. Il est exprimé sous forme d’une fréquence en Hertz ou Hz. Ainsi un téléviseur de fréquence 120Hz affichera 120 images par seconde.

Un taux de rafraîchissement élevé est parfait pour les retransmissions TV, notamment les rencontres sportives, mais ce n’est pas forcément le cas pour les films. Un rendu trop fluide dans un film donne en effet l’impression de regarder un téléfilm et fait perdre à l’image sa fameuse « magie du cinéma ». Heureusement, il est possible de désactiver ponctuellement et manuellement dans les réglages les effets des taux de rafraîchissement élevés.

Lancés dans la course folle de la meilleure évolution technologique, les constructeurs affichent parfois des taux de rafraichissement supérieur à 240 Hz. Mais sachez que la plupart des téléviseurs 4K fonctionnent au mieux en 120 Hz.

2. L’audio du téléviseur

Pas de miracle à attendre, les téléviseurs sont de plus en plus fins et légers, ce qui laisse peu de place pour des enceintes intérieures de qualité. Cela ne pose aucun problème pour profiter des programmes télévisés, mais pour l’immersion dans un film, on repassera.

La meilleure solution reste donc de doter votre installation d’un équipement audio. Si vous voulez bénéficier de très bonnes performances audio sans vous compliquer la vie, les barres de son demeurent le meilleur choix.


Le coup de pouce Cdiscount : Une question d'équilibre

Si vous ajoutez une barre de son sous le téléviseur, mieux vaut le placer au milieu. En effet, ces barres utilisent les murs pour faire rebondir le son et simuler un effet enveloppant.


La connectique du téléviseur

1. Les nombreux ports du téléviseur

À moins que vous ne comptiez regarder que les chaînes de la télévision hertzienne, il faut s’intéresser, même de loin, à la connectique d’un téléviseur. Ça serait dommage de se retrouver avec un magnifique écran sur lequel vous ne pouvez pas brancher vos accessoires.

Deux questions se posent : de quels types de ports ai-je besoin ? De combien en ai-je besoin ?Pas de panique, les ports qui se nichent à l’arrière sont standardisés, de sorte que vous les retrouverez presque à l’identique sur la plupart des TV.

Si vous possédez des équipements assez anciens dont vous vous servez toujours comme un magnétoscope, un caméscope, une vieille console, etc., vérifiez bien que le téléviseur dispose des ports adéquats.

Les connectiques
  • Les ports HDMI : le HDMI est le principal port de retranscription du HD avant même que le 4K apparaisse. Pour faire simple, il s’agit de l’équivalent de la prise péritel d’antan. Il permet de véhiculer à la fois l’image et le son. Il a évolué au fil des ans, avec des versions successives 1.1, 1.4 et 2.0. Le 2.0 est indispensable pour les téléviseurs 4K car il est le seul capable de véhiculer les quantités d’informations suffisantes. Tous les téléviseurs 4K aujourd’hui en vente proposent au moins un port HDMI 2.0.
  • Les ports USB : identiques à ceux que l’on trouve sur un ordinateur, ils permettent la lecture des contenus multimédias stockés sur une clé USB (films, photos, musiques). Selon la capacité de votre téléviseur à enregistrer des programmes, il est possible de les enregistrer sur une clé USB, cette fonction est appelée PVR.
  • Le port Ethernet : si votre téléviseur est équipé du port Ethernet, cela signifie qu’il est possible de le connecter à internet via WI-FI. Tous les téléviseurs modernes proposent une connexion Wi-Fi. La connexion filaire en Ethernet reste la manière la plus stable de se connecter à Internet. Et la plus simple aussi dans la mesure où il suffit de brancher le câble.
  • La sortie audio optique : cette sortie optique est utilisée pour transmettre le signal audio du téléviseur vers un système audio externe. Ce signal étant numérique, il n’y a pas de pertes.
  • La prise casque (mini-jack 3,5 mm) : l’une des rares connectiques anciennes à avoir survécu jusqu’à aujourd’hui. Elle a vu le jour dans les années 60 et reste le standard pour brancher un casque en filaire sur un téléviseur.


Le coup de pouce Cdiscount : 1 1 1 etc...

Si vous avez par exemple une console de jeu, un boîtier TV d’opérateur et un boîtier Canal , qui se branchent tous en HDMI, il vous faudra être vigilant sur le nombre de ports HDMI présents sur le téléviseur que vous visez. Car beaucoup de modèles d’entrée et de milieu de gamme ne disposent que de deux ports. Ce qui vous obligerait soit à jongler avec les prises, soit à investir dans une multiprise HDMI (moyennant une perte de flux).


2. La connectivité sans fil, à quoi ça sert ?

Pendant très longtemps, connecter un appareil à un téléviseur revenait forcément à relier les deux par un câble. D’ailleurs, pour brancher une console ou un lecteur DVD/Blu-ray, c’est toujours la seule manière de procéder. Mais les temps changent et la connectivité sans fil démocratisée par nos téléphones portables envahit aussi les téléviseurs. Ce qui entraîne un gain de temps et une facilité d’usage très appréciables.

a. Le DLNA et le Miracast (Wi-Fi)

Sous ces noms barbares se cachent des protocoles utilisant le réseau Wi-Fi pour connecter sans fil le téléviseur aux autres équipements multimédias de la maison (smartphone, disque dur, ordinateur, etc.). L’opération est assez simple et généralement détaillée étape par étape sur les téléviseurs. Ensuite, il devient possible d’accéder sans aucune connexion filaire aux contenus multimédias stockés sur ces autres appareils.

Si vous téléchargez – légalement bien entendu – un film ou une série sur votre ordinateur, vous n’aurez plus besoin de mettre la vidéo sur une clé USB pour la lire sur votre téléviseur. Même chose pour les photos ou la musique.

b. Le Bluetooth

Technologie sans fil évadée du monde des smartphones, le Bluetooth offre un débit beaucoup plus faible. Il n’est donc pas utilisé pour le multimédia, mais plutôt pour connecter au téléviseur des périphériques, comme un casque sans fil. Il s’agit là de l’usage le plus courant. Mais par le biais du Bluetooth, on peut aussi connecter une manette de jeu, un clavier, une souris et même une barre de son.

La TV connectée

Depuis maintenant quelques années, nous sommes rentrés dans une nouvelle ère, celle de la SMART TV, comprenez « TV intelligente ». Moyennant une bonne connexion Internet à la maison, les smart TV vous offrent sur grand écran tout ce que peut vous offrir votre smartphone ou votre PC : consulter des emails, surfer sur Facebook, regarder des vidéos Youtube, etc...

1. À chacun son programme

L’un des grands bénéfices de la TV connectée est à aller chercher du côté des applications qui permettent de regarder des vidéos quand vous le décidez. Parmi les grands classiques, on peut bien sûr citer YouTube et Dailymotion.

En marge de ces classiques, les applis dites de « catchup TV » ou « Replay TV » permettent en effet de visionner les programmes télévisés en streaming, quand bon vous semble.

La crème de la crème en la matière est le service Molotov.tv qui regroupe toutes les chaînes dans une interface claire, agréable, et qui offre la possibilité de regarder les programmes en direct, en différé et de les enregistrer pour les regarder même lorsque vous êtes hors-ligne. Signalons aussi que presque tous les grands groupes d’audiovisuel proposent leur propre appli, avec France TV Pluzz, MyTF1, Gulli, etc.

Vous n’avez pas acheté de Smart TV ? Pas de panique, pour rendre n’importe quelle télé « Smart », il existe des boitiers et clés TV très simples à installer puisqu’il suffit de les brancher au téléviseur. Ils offrent des fonctions dignes des meilleures Smart TV, avec la télé de rattrapage, les applications, les jeux, etc.

La TV connectée

2. Le cas Android TV

Les principaux constructeurs de téléviseurs proposent une interface qui leur est propre. Mais si certains comme Samsung et LG sont inflexibles sur le sujet, d’autres tels que Sony et Philips se laissent séduire par Android TV, une adaptation pour les écrans plats du très populaire système d’exploitation que l’on retrouve dans les smartphones et les tablettes.

Android TV propose une interface aux fonctions équivalentes à celles que l’on trouve sur les téléviseurs de constructeur. Mais elle se démarque sur un point : le nombre d’applications disponibles. Sur les autres plateformes, vous trouverez toutes les applications les plus importantes comme YouTube, Netflix, Molotov, etc. Mais Android TV se révèle beaucoup plus riche quand il s’agit de télécharger des applications qui sortent un peu de ces sentiers battus, tel qu’un lecteur vidéo, un explorateur de fichiers, des services de Cloud, etc.

Android TV a aussi un autre atout dans sa manche : la fonction « Cast ». Elle permet de lancer la lecture d’une vidéo, d’une photo ou d’une chanson depuis son smartphone directement sur le téléviseur, de façon simple et intuitive. Avec les applis MyCanal ou Netflix, vous choisissez ce que vous voulez regarder sur l’écran du smartphone, puis vous envoyez la lecture sur la télé en un deux clics.

3. Le gaming

Si vous aimez les jeux vidéo, sachez qu’il n’y a plus forcément besoin d’avoir une console ou un PC pour vous adonner à ce passe-temps. Les boutiques d’application des Smart TV regorgent de petits jeux dits « casual », c’est-à-dire assez simples et dont les parties sont rapides. Ils sont parfaits pour passer le temps, mais pas plus.

Si vous voulez jouer de manière un peu plus sérieuse, c’est plutôt vers une télé Android TV qu’il faudra orienter votre choix. On y trouve en effet non seulement des jeux casuals, mais aussi des titres plus orientés pour les gamers.

4. Le label Netflix

Depuis peu, sur certaines Smart TV vous pouvez apercevoir le logo de Netflix. Qu’est-ce que c’est nous direz vous ?

C’est un service de diffusion en streaming de séries TV, films et autres documentaires sur vos appareils connectés à internet. Netflix vous permet de profiter pleinement en illimité et sans publicité de ses programmes.

Apposé sur le téléviseur, ce label garantit entre autre la reprise automatique de la dernière vidéo Netflix l’a où elle avait été arrêtée.

Le label Netflix

5. Et la télécommande ?

Révolution du côté de l’équipement domestique le plus classique. Et si vous n’aviez plus besoin de pianoter sur votre télécommande pour zapper les programmes ? Et que votre smartphone se transformait en véritable couteau suisse ?

Les télévisions connectées vous donnent désormais la possibilité de recaler la bonne vieille télécommande au placard. En téléchargeant l’application propre à la marque de votre téléviseur vous pourrez gérer le changement de chaînes, le réglage du volume, etc. depuis votre téléphone ou votre tablette. Certains constructeurs vont encore plus loin en proposant les commandes vocales et gestuelles, adressez-vous à votre téléviseur ou faîtes-lui des signes pour lui ordonner vos désirs.

La consommation électrique du téléviseur

Depuis quelques années, l’Union européenne exige l’apposition d’une étiquette-énergie sur les téléviseurs. Elle est très pratique dans la mesure où elle permet de voir en un clin d’œil la consommation de l’appareil. Et ce de manière normée, ce qui signifie que tous les constructeurs sont logés à la même enseigne et que vous pouvez vous fier les yeux fermés à cette étiquette.

On y trouve :

  • La consommation en « kWh/annum », entendez kilowattheures par an, calculée pour 4h d’utilisation par jour, avec les réglages d’usine (par défaut) dans lesquels le produit est livré.
  • La classe énergétique sur une échelle de A+++ pour les meilleurs à E pour les moins bons. Elle se double d’un code couleur clair, avec du vert pour les modèles les moins énergivores et du rouge pour les plus gourmands.
  • Le symbole "power" correspond à la possibilité ou non d’éteindre totalement l’appareil grâce à un bouton facilement accessible. Le bouton d’arrêt sur la télécommande ne fait que le mettre en veille. Un téléviseur vendu dans l’Union européenne doit consommer moins de 0,5 watt lorsqu’il est ainsi placé en veille. Ce qui correspond à environ 4,3 kWh à l’année.
  • La dimension de l’écran.
L'étiquette énergétique du téléviseur
Par Cdiscount 04 janvier 2017
Cette réponse est-elle utile ? 89
Les questions de la Communauté !
}