INFO COOKIES : En poursuivant la navigation ou en cliquant sur la croix vous acceptez le dépôt de cookies destinés à réaliser des statistiques de fréquentation et navigation, à vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêts, et à générer un identifiant pour contrôler vos commandes. Pour en savoir plus et gérer vos cookies, cliquez ici.

Comment bien dormir ?

Cette question est-elle utile ? 4
femme-dormir-dans-un-lit-blanc

Se réveiller le teint frais, quelques minutes avant que le réveil ne sonne et de bonne humeur, ça fait rêver non ? Le souci est que nous sommes une grande majorité à ne pas bien dormir, plutôt que l'inverse. Pour mettre toutes les chances de votre côté, on vous donne les bases pour tomber au plus vite dans les bras de Morphée.

Se mettre dans de bonnes conditions

Forcément, vous coucher tard et accumuler les cafés n'aident pas à trouver le sommeil, c'est bien connu. En revanche, il y a quelques habitudes à prendre pour forcer le destin, dans le bon sens.

1. Manger léger et assez tôt

Un bon conseil pour mieux dormir est de préférer des légumes et du poisson à de l'alcool et de la viande rouge. Idéalement, essayez de dîner deux heures avant d'aller vous coucher, vous vous sentirez moins lourd (et de ce fait, moins de cauchemars en perspective).

2. Faire du sport

Faire du sport est un bon conseil pour maximiser ses chances de bien dormir. Une bonne séance de sport va vous permettre d'avoir un tout autre repos qu'une fin de journée où vous êtes fatigué d'avoir régler tout un tas de choses. La fatigue physique est différente de la fatigue morale souvent due au stress.

3. Repérer les signes qui ne trompent pas

Vos paupières se ferment toutes seules, les bâillements s'accumulent ? La fin du film attendra demain (merci le replay !) : si vous ratez le créneau, il faudra attendre entre une heure et une heure et demie pour avoir de nouveau sommeil.

4. Limiter au maximum les écrans

S'endormir avec la télé allumée, en surfant sur Instagram ou Facebook, ce n'est vraiment pas bon pour trouver le sommeil. Les heures défilent, la lumière bleue ne fait pas du bien à vos yeux : il est fortement conseillé d'éteindre les écrans au moins une heure avant d'aller se coucher. En revanche, rien ne vous empêche d'avoir une appli pour dormir plus facilement. Chez un enfant, mieux vaut éviter la télévision le soir et privilégier un moment détente (musique ou lecture).

5. Instaurer un rituel de coucher

C'est surtout intéressant chez les petits qui font tout pour éviter la case dodo. Une petite histoire, une musique douce, une jolie veilleuse... Un conseil : évitez d'utiliser le lit comme punition en cas de bêtise, l'enfant l'associera à un endroit de contraintes.

6. Respecter une certaine routine

Vous coucher à des horaires réguliers vous permettra d'avoir l'esprit moins chamboulé. Vous savez, cette semaine interminable nécessaire pour vous remettre d'un week-end bien arrosé qui s'est terminé à six heures du matin ? Si vous cumulez trop souvent ce rythme, vous n'arriverez jamais à récupérer correctement.

7. Vous chouchouter de la bonne manière

Quelques gouttes d'huiles essentielles, un verre de lait tiède, une douche chaude (mais pas brûlante), une bonne tisane... Faites-vous plaisir. Notre astuce en plus ? Souffler plusieurs fois avant de se coucher pour relâcher les tensions : on se sent tout de suite mieux.

8. Contrôler la température de la pièce

Bien dormir quand il fait chaud est compliqué. L'idéal est d'avoir une chambre agréable, entre 16 et 20 degrés, pour les enfants et les adultes. La pièce est un peu trop fraîche à votre goût ? Ajoutez une couche en plus !

Et le sport ? Les avis divergent. Il y a ceux qui ne jurent que par l'activité pour accumuler de la bonne fatigue : une marche digestive, un running post boulot, un tour en vélo. Et il y a ceux qui pensent que c'est contre-productif (le corps est encore trop chaud au moment de se coucher et les muscles, réveillés, vous empêchent de trouver le sommeil). Le juste milieu est de viser une activité en douceur. Un peu de yoga, du stretching, de la natation : rien de tel pour évacuer une journée de stress.

Soigner l'aménagement de la chambre

Se sentir bien au lit ne fait pas tout, la chambre doit être optimisée. Pour bien dormir, il faut aussi se sentir bien dans cet espace. Exit les bibliothèques pleines à craquer, les murs sombres ou le trop plein de meubles : suivez ces trois étapes pour bien aménager votre chambre.

1. Cibler la bonne palette

Vous ne savez pas quelles couleurs choisir sur les murs de votre chambre ? Faites simple avec des teintes claires comme le blanc, le beige et le gris galet. Si les tons plus prononcés ne vous font pas peur, le bleu est idéal pour un espace cosy, à condition qu'il soit assez light (pas de turquoise !). Et le reste ? Le rouge, le jaune, le vert vif ou le violet peuvent s'intégrer, mais uniquement par petites touches. Un conseil : préférez les tons mats, plus discrets que les finitions satinées.

2. Trouver une disposition sur-mesure

Se prendre les pieds dans un meuble alors qu'on est à moitié endormi, rien de tel pour bien commencer la journée ! La surface minimale pour bien dormir est de 9m² : attention à ne pas encombrer la pièce inutilement. Pour vous sentir bien, il faut un minimum d'espace autour de vous... sinon merci le sentiment d'oppression.

La règle : pour circuler autour du lit, il est bien d'avoir entre 50 et 60 centimètres de chaque côté.

Mise en pratique : votre ensemble literie doit être le premier élément que vous placerez dans votre chambre. Il est souvent dit que dormir la tête au nord permet de mieux dormir : c'est un ancien principe Feng Shui qui n'a pas de réelle valeur scientifique, mais si vous vous sentez mieux ainsi, n'hésitez pas ! En revanche, évitez d'avoir la tête du même côté que la fenêtre.

Dans une chambre d'enfant, vous avez plusieurs options : généralement, on conseille de laisser une place vide au centre pour conserver une zone de jeux. Si vous placez un lit mezzanine, assurez-vous qu'il y a au moins 80 centimètres entre le couchage et le plafond. Vous voulez ajouter des lits jumeaux ? Mettez-les côte à côte et espacez-les d'au moins 50 centimètres.

3. Sélectionner des draps adaptés

Des draps qui grattent, une parure qui fait transpirer... Choisissez avec soin ce qui va la housse de couette qui va habiller votre lit. Parmi les textiles à privilégier :

  • le coton : doux et sain,
  • la flanelle : idéale pour les frileux,
  • la percale et le satin de coton : doux, souples et soyeux,
  • le lin : thermorégulateur.

Choisir une literie adaptée à sa morphologie

Pour bien dormir, la première chose à faire est d'opter pour une literie adaptée à sa morphologie. Que vous achetiez dans un magasin ou sur Internet (la dernière option est souvent plus pratique), il est important d'aller tester des matelas et sommiers pour savoir ce qu'il vous faut.

1. Le matelas pour un confort souple, ferme ou extra ferme

Un bon matelas ne doit pas être trop ferme ou trop mou mais s'adapter à votre poids, à votre morphologie et à d'éventuels problèmes de santé. Un test à faire chez vous : allongez-vous et essayez de passer une main dans le creux des reins, si vous y arrivez, votre matelas est trop ferme et ne vous maintient pas assez.

Pour trouver le matelas idéal, choisissez d'abord parmi les trois suspensions les plus utilisées : la mousse, le latex et les ressorts. Le must ? Tout dépend de vos besoins. La mousse, par exemple, est idéale pour un confort ferme à extra ferme, tandis que le latex régule l'humidité et la chaleur. Ensuite, vous pourrez passer à des points spécifiques comme la densité (exprimée en kg/m3) et le confort d'accueil ressenti au moment de vous allonger. Là, on s'intéresse au garnissage et au coutil (l'enveloppe du matelas). Pour compléter votre confort, le surmatelas permet (entre autres) de rendre le lit moins ferme.

2. Le sommier pour un amorti aéré ou moelleux

De plus, une bonne literie c'est un matelas et un sommier adapté. Mieux vaut acheter un ensemble matelas et sommier que des éléments dépareillés. Un très bon matelas et un sommier de moins bonne qualité ne feront pas bon ménage et votre matelas sera usé plus rapidement. Un bon matelas n'est rien sans un bon sommier (c'est lui qui amortit les mouvements et aère la literie), d'où l'importance de choisir un duo compatible.

  • Le sommier à lattes : il est compatible avec des modèles en latex, en mousse ou à ressorts. Elles permettent un confort aéré tandis que les ressorts offrent un confort moelleux. C'est le modèle que l'on privilégie pour des enfants.
  • Le sommier à ressort : il conviendra parfaitement avec un matelas du même type.

3. L'oreiller pour un soutien classique ou personnalisé

Le soutien passe aussi par l'oreiller. Classique ou ergonomique, il se choisit en fonction de votre façon de dormir. Sur le dos, vous avez le choix tandis que sur le ventre (ou pour un enfant), on conseille uniquement un modèle classique. Pour choisir l'oreiller parfait, tenez également compte du garnissage (naturel, synthétique), de la hauteur et du tissage (ça assure la tenue de l'ensemble).

4. La bonne couette pour avoir assez chaud

Avec la couette, le principe est le même. Pour éviter de vous couvrir/découvrir 10 fois par nuit, choisissez-la avec soin : indice de chaleur, grammage, garnissage, tissage, revêtement... Autant de points qui vous permettent de trouver LA couette qui change tout. Pour un modèle à utiliser toute l'année, préférez la version quatre saisons.

Renouveler sa literie pour bien dormir

On ne le dira jamais assez : le lit n'est pas éternel ! Au bout de 10 ans, il faut en choisir un autre couchage : identique ou différent, le tout est qu'il soit adapté à votre corps, à vos besoins. Matelas, sommier, oreiller et couette : c'est le quatuor qui impacte directement sur la qualité de votre sommeil.

Il est conseillé de changer sa literie tous les 10 ans environ sauf en cas de mal de dos, auquel cas, il faut changer immédiatement pour des produits adaptés. Une règle bien connue, mais les Français changent généralement leur literie tous les 15 ans et les raisons à ça sont nombreuses.

Au bout d'une dizaine d'années, il arrive que la literie (sommier et matelas) soit en très bon état (apparent), ce qui nous fait repousser l'échéance du changement. Au risque de ne pas prêter attention aux signes qui montrent qu'il faut changer de matelas. D'autant plus qu'un changement de literie est un budget supplémentaire même si, ponctuel. Pourtant, cette règle des dix ans n'a pas été créée par les vendeurs mais c'est bel et bien un point à respecter.

Car ce n'est pas parce que l'on ne sent pas une douleur, qu'elle n'est pas présente et que l'on ne risque pas d'avoir des problèmes de dos quelques années plus tard. Selon une étude du CHU de Montpellier, une nouvelle literie procure en moyenne 53 minutes de sommeil réparateur en plus. Un vrai gain de sommeil pour des nuits qui durent généralement entre 7 et 8 heures.


Vous avez toutes les cartes en main pour trouver plus facilement le sommeil. Prochaine étape : découvrir ce que votre position pour dormir dit de vous !

Notre sélection de literie :

DEKO DREAM Ensemble matelas + sommier 140 x 190 - Ressorts - 24 cm - Equilibré - DETENTE JA0229 Jiyaru Oreiller à Mémoire de Forme Maintien Cervical Déhoussable 50*30*10*7cm DODO Couette tempérée 350gr/m² Grand Luxe Quallofil Allerban ANTI-ACARIENS 240x260 cm blanc
Par Cdiscount 21 novembre 2016
Cette réponse est-elle utile ? 0
Les questions de la Communauté !
}