allaitement

Tout savoir sur l'allaitement

Dans la thématique Puériculture
allaitement
Le plus beau jour de votre vie arrive tout doucement. La chambre est prête, la poussette est achetée et le stock de couches est rangé. Si la rencontre avec bébé est imminente, plusieurs questions et/ou doutes doivent se bousculer dans votre esprit. Comment faire la toilette de bébé ?, Quels jeux pour stimuler son éveil ? Et surtout si vous souhaitez nourrir bébé naturellement, comment réussir son allaitement ? Ce guide pratique vous aide à trouver les réponses à toutes vos questions de (future) maman.

Pourquoi allaiter ?

1
Qu’est-ce que l’allaitement ?
L’allaitement est un mode d’alimentation naturelle pour un nourrisson via le sein de la mère. La grande majorité d’entre elles produisent du lait et sont tout à fait à même, si elles le souhaitent et sauf contre-indications médicales, de pratiquer l’allaitement.

Selon l’OMS, l’allaitement exclusif au sein est recommandé jusqu’aux six mois de l’enfant. Néanmoins, il est tout à fait possible de prolonger son allaitement en attendant le sevrage de bébé. Après les six mois, vous avez le choix entre commencer la DME (Diversification Menée par l’Enfant) ou l’allaitement mixte qui consiste à donner le sein et le biberon.

guide d'achat allaitement
2
Les vertus du lait maternel
La composition du lait maternel évolue sans cesse pour s’adapter aux besoins nutritionnels de l’enfant. Au fur et à mesure des tétées, il s’enrichit de graisses et de protéines. Par ailleurs, le lait maternel assure la croissance et le développement optimal du bébé tout en le protégeant des infections. Ci-dessous, sa composition :

  • Eau ;
  • Protéines ;
  • Glucides ;
  • Lipides ;
  • Vitamines.

En fin de grossesse se forme le colustrum dit le « premier lait maternel ». Ce liquide de couleur orange/jaune sera la première tétée de votre bébé avant de passer au lait maternel. En effet, le colostrum regorge de nutriments indispensables aux premières heures de vie du nouveau-né et contient notamment, des anticorps.

Entre le 3ème et 4ème jour, le lait mature va progressivement s’installer au cours des montées de lait.
3
Que manger pendant l’allaitement ?
L’idéal est d’avoir une alimentation équilibrée. Il faut savoir que tout ce que vous consommez passe dans le lait maternel. L’important est de ne pas faire d’excès de sucre et de graisse.

Pour la croissance, les protéines sont recommandées à mesure de 150g chaque jour pour la viande ou le poisson.

Pour le système nerveux, les acides gras tels que les oméga 3 et 6 jouent un rôle majeur dans le développement cérébral, visuel et auditif du nouveau-né.

Enfin, les aliments riches en calcium comme le lait, les yaourts, les légumes verts ou encore les noix sont parfaits pour développer la musculature, les os de bébé. La vitamine D est indispensable pour vous et votre bébé.

Vous êtes végétarienne ? Le régime végétarien s’accorde tout à fait avec l’allaitement. Simplement, en cas de carences, privilégiez le fer ou les légumineuses.

Evidemment, l’alcool et la cigarette sont à bannir pendant cette période. Le café est déconseillé.

Le conseil Cdiscount
En cas de question ou de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin traitant.
4
Lien privilégié entre parent et bébé
À la naissance de votre tout petit, le peau à peau est privilégié pour l’encourager à trouver le sein. Ce contact lui permet de vivre en douceur la transition in-utéro vers le monde extérieur. Lorsque que le bébé est en peau à peau, il est rattaché à la chaleur du corps de son parent, perçoit son odeur et les battements de son cœur.

Le contact tactile rassure. Celui-ci facilite l’allaitement puisque bébé est mieux disposé lors de la tétée de bienvenue et pour les suivantes. Il sait en effet, comment et où se positionner au bout d’une heure, environ, de peau à peau en continu.

Allaiter à la maternité : quand et comment donner le sein ?

1
En salle de naissance
Dans les minutes qui suivent la naissance, le nouveau-né est aussitôt posé sur la maman et la recherche du sein devient de plus en plus fluide. Beaucoup de bébés sont capables de se débrouiller seuls, de trouver le sein par eux-mêmes. Par ailleurs, la lactation est davantage stimulée si l’allaitement démarre juste après la naissance.

Toutefois, si vous ne souhaitez pas allaiter il est possible de simplement faire une tétée de bienvenue pour que bébé absorbe le colostrum. Après quoi, le premier biberon de lait artificiel pourra être donné par un des parents.

guide d'achat allaitement
2
Les positions pour allaiter
Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises positions pour allaiter. Chaque parent arrive toujours à trouver la sienne. Néanmoins, il existe différentes astuces qui peuvent être utilisées pour faciliter le processus :

La position de la madone : asseyez-vous droite sur une chaise en soutenant bébé du même côté que le sein d’allaitement. Sa tête repose sur votre avant-bras soutenant ainsi son cou, sa colonne vertébrale et ses fesses.
guide d'achat allaitement

La position de la madone inversée : il s’agit de soutenir le dos et les fesses de bébé le long de votre avant-bras et de le tenir, de l’enrouler dans le creux de votre bras. Cette position est adaptée pour les nouveau-nés ou les bébés qui ont du mal à prendre le sein.
guide d'achat allaitement

La position du ballon de rugby : cette position vous leste du poids de bébé sur votre abdomen. Veillez à ce qu’il soit à votre hauteur, la tête dans votre main et le corps le long de votre avant-bras, comme un ballon de rugby. Ses pieds doivent être collés à votre dos. C'est la position parfaite si vous êtes maman de jumeaux !
guide d'achat allaitement

La position couchée sur le côté : allongée sur le côté, le corps de bébé est parallèle au vôtre soutenu par un coussin. Cette position est confortable si vous avez subi une césarienne.
guide d'achat allaitement

La position à califourchon ou koala : bébé est à califourchon sur l’une de vos jambes, une main soutient son corps et l’autre sa tête.
guide d'achat allaitement
Le conseil Cdiscount
Avant de débuter une séance d’allaitement, pensez à prendre tout ce dont vous avez besoin car il sera difficile après de bouger pendant la tétée.
3
Les premières tétées
Bébé étant nourri en continu dans votre ventre, il est donc normal que ses tétées soient fréquentes, surtout les premières semaines. Celles-ci sont importantes pour son développement et pour la mise en place de votre lactation.

À compter de deux semaines post accouchement, votre lait est considéré comme pratiquement mature, sa maturité complète sera atteinte entre 4 et 6 semaines après la naissance.

Si pour diverses raisons, vous n’avez pas toujours le temps de donner le sein à votre enfant le tire-lait est une bonne option.

Le tire-lait manuel

Vous vous absentez pour une courte ou longue durée ? Pratique, compact et léger le tire-lait manuel est idéal en déplacement puisqu’il offre la possibilité d’extraire son lait à son rythme tout en contrôlant le niveau de puissance.

Le tire-lait électrique

Contrairement au manuel et comme son nom l’indique, le tire-lait électrique permet d’extraire son lait en appuyant simplement sur un bouton. Celui-ci reproduit la tétée d’un bébé. Son avantage ? Les extractions sont rapides et permettent ainsi, de stocker plusieurs biberons de lait maternel.

Le conseil Cdiscount
Veillez toujours à vous laver les mains avant et après une séance et nettoyez tous les éléments du tire-lait.
4
Le rôle du conjoint
L’allaitement est un projet de couple. Le/La conjoint(e) épaule, rassure et encourage la maman. Dès les premières heures de vie de bébé, son rôle est capital.

En salle de naissance, pour palier à la fatigue de la maman, le partenaire peut l’aider à trouver une position confortable pour la tétée ou simplement lui expliquer les différentes positions d’allaitement pour qu’elle soit plus confortable.

Néanmoins, pendant la grossesse, il est important que le couple s’informe sur l’allaitement, prenne rendez-vous avec des consultantes en lactation etc. pour maitriser au maximum le sujet.
guide d'achat allaitement

Allaiter au quotidien : le retour à la maison

1
Les 6 premiers mois
Comme se préparer à l’allaitement à la maison ? Les dernières semaines avant l’arrivée de bébé ou juste avant de rentrer à la maison, l’idéal est d’avoir prévu en amont tous les accessoires en prévision des premières tétées.

Il est aussi important de vous approprier un endroit à vous, spécialement conçu pour les séances d’allaitement.

En règle générale, un nourrisson dort énormément les premières 24h mais prend l’habitude, au fur et à mesure, de se réveiller plus fréquemment pour téter à mesure de la production de votre lait maternel. Le mieux est de garder bébé non loin de vous dans un couffin ou un berceau.

Jusqu’à ses quatre mois, l’alimentation de votre enfant sera exclusivement au lait. En revanche, à partir du sixième mois, vous pouvez commencer la DME pour lui faire découvrir d’autre aliments (solides et liquides) mais aussi favoriser l’éveil de ses papilles..
2
Les accessoires d’allaitement
Pour pratiquer un bon allaitement, vous devez être équipée. Voici la liste de nos indispensables :

  • Le coussin d’allaitement : utilisé pendant la grossesse pour éviter les tensions dorsales et améliorer le sommeil, ce coussin est un véritable allié après l’accouchement. Connu sous le nom de coussin d’allaitement ou de maternité, il aide bébé à trouver sa bonne position pour la tétée. Autre avantage, ce coussin n’est pas réservé uniquement à la maman puisque les autres membres de la famille peuvent l’utiliser pour donner par exemple, le biberon à bébé.
coussin d'allaitement

  • Les coussinets d’allaitement : pendant les premières semaines d’allaitement, il est possible de rencontrer quelques fuites de lait. Pour éviter ces désagréments en public notamment, les coussinets d’allaitement se placent directement dans le soutien-gorge et évitent ainsi les tâches sur les vêtements.

  • La coquille d’allaitement : de forme concave, ces coques sont au contact du sein abîmé ou hypersensible. Elles permettent de protéger le téton endolori et d’assurer un maximum de confort pendant l’allaitement en réduisant les douleurs.

  • Le bout de sein : il arrive que le réflexe de succion ne soit pas automatique pour certains bébés surtout si le mamelon est plat, rétracté ou se présente avec quelques crevasses. Le bout de sein amplifie alors la stimulation buccale du nourrisson. De même, si vous disposez d'une lactation importante, le bout de sein permet à ce que le lait arrive moins rapidement. Bonne nouvelle, cet accessoire s’adapte à toutes les formes de seins et aux différences de chaque bébé.

  • La crème d'allaitement : le must-have pour toutes les allaitantes ! Ce genre de soin hydrate l’épiderme, prévient et soigne les éventuelles complications inhérentes à l’allaitement. Son rôle est aussi de protéger les frottements des vêtements.

Sans oublier évidemment le tire-lait, évoqué plus haut.

3
La reprise du travail
Souvent redoutée, la reprise du travail est difficile pour les mamans et parfois même une source d’angoisse pour les mamans allaitantes, surtout si celui-ci a été difficile à mettre en place.

Comment s’organiser ? Comment contrôler sa lactation ?

En règle générale, il est recommandé de tirer son lait 2 à 3 semaines avant la reprise du travail pour commencer l’adaptation. Le mois précédent, vous pouvez commencer l’allaitement mixte pour que la transition se fasse en douceur. Il est par ailleurs conseillé d’attendre au moins, les 6 semaines de bébé pour débuter cet allaitement.

Que dit la Loi Française sur l’allaitement au travail ?
« Pendant une année à compter du jour de la naissance, la salariée allaitant son enfant dispose à cet effet d’une heure par jour durant les heures de travail. » article L1225-30 du code du travail

L’idée est de remplacer de manière progressive les tétées les moins importantes de la journée par des biberons. Au fur et à mesure, votre tout petit conservera deux tétées : celle du soir et celle du matin ce qui stimulera aussi, votre lactation.

Le lait peut être conservé :
  • 4h à température ambiante (22°C)
  • 2 jours au réfrigérateur (6°C)
  • 4 mois au congélateur (-18°C)

Ce qu’il faut emporter au travail :


En cas de besoin, la consommation de tisanes d’allaitement peut être un plus. Elles soutiennent en effet, la production de lait maternel et stimulent la lactation grâce aux plantes qui les composent.
avatar expert

Vos avis sur ce guide :

0 avis
0/5

Partagez-le :

Les articles conseils
Les questions de la Communauté !
×

Faites découvrir ce guide à un(e) ami(e)


    Renseignez les adresses e-mail de vos amie(e)s:
    (destinataire@exemple.fr)

    Les e-mails de vos amis ne seront pas utilisés pour des opérations promotionnelles, ni communiqués à aucun partenaire de Cdiscount.com


    Renseignez vos coordonnées
    Votre message

      * Champs obligatoires